Up’White

Construction de bureaux en proue de l’ensemble urbain Lens Gare
Catégories : Bureaux

Le bâtiment de bureaux Up’White est la première pièce d’un quartier en construction. Sa volumétrie a donc été travaillée en adéquation avec son environnement à venir. Un bâtiment de logements s’élèvera par la suite et le socle se prolongera sur le pourtour de l’îlot pour créer un linéaire animé de la vie des halls et des vitrines des différents programmes : logements, bureaux et résidence service.

La proposition urbaine et architecturale combinant les deux premiers lots de l’opération s’est construite selon un diagramme fonctionnel que nous avons produit à partir du cahier des charges élaboré par le groupement de Michel Desvigne, Paysagiste, et l’atelier Christian de Portzamparc, Urbaniste, pour le renouvellement urbain de Lens Centralité.

Volumétrie

Le jeu d’émergences offre une succession subtile de plans de façades depuis l’espace public suivant de multiples orientations et raconte toute la profondeur de l’îlot en suggérant l’existence d’un espace intérieur. Les volumes de gabarits différents font varier la ligne de ciel en ménageant des points de vue lointains entre eux.

Un jeu de décalage des étages crée des terrasses sur la façade Nord, rue Jean Létienne où passe le tramway, et sur la façade Ouest en cœur d’îlot. Ces terrasses permettent de créer un lien entre l’espace public et les bureaux. Elles sont destinées à la pause des employés.

Cinétique urbaine

Le bâtiment développe une volumétrie aux angles saillants pour multiplier les mouvements des plans de façade les uns par rapport aux autres. Les variations relatives aux déplacements des voyageurs en train, tramway, bus, automobilistes ou piétons donne à voir un bâtiment modelé dont les arêtes se chevauchent et se cachent au gré des déplacements de points de vue. La position de proue expose trois faces et permet la perception de cette variation en continu.

Le principe de façade se distingue par un travail sur la trame. De la modularité à laquelle doit répondre le volume intérieur destiné à recevoir des bureaux découle une trame de façade répétitive, rythmée par des brise-soleil verticaux. En contraste avec l’environnement horizontal proche, ces lignes verticales créent un effet cinétique, une vibration accentuée par le monochrome blanc et le jeu d’ombre et de lumière.

Qualités environnementales de l’enveloppe

L’efficacité thermique de la façade est remarquable grâce à un système d’enveloppe en caisson bois + isolant + vêture. Ce système permet également une grande maîtrise de l’étanchéité à l’air du bâtiment.

Sur le toit-terrasse, les équipements techniques sont camouflés depuis les vues lointaines par un acrotère haut. Les parties des terrasses accessibles aux employés sont couvertes de lames de bois qui confèrent une tonalité chaleureuse aux moments de pauses. La toiture en R+1 est plantée de sedums et autres graminées qui apportent une touche végétale à l’ensemble très minéral.

État du projet

— Conception : 2011

— Chantier : 2014

— Livraison : 2016

Maîtrise d’ouvrage

— Carré Construction

Lieu

— Lens (62)

Surfaces

— Surfaces plancher : 4 500m²

 

Coût

— 3,3 M€ HT

Chef(s) de projet

— Mathieu Martin

— Louise Descamps

Mission

— PC/DCE

Caractéristiques

— RT 2012

Crédits

— Photographies : Saison Menu architectes