TGI Lille

Construction du nouveau Tribunal de Grande Instance de Lille
Catégories : Équipements

Concept et symbolique judiciaire du XXI siècle : concilier fonction et représentation

Le Tribunal de Grande Instance de Lille offre une interprétation nouvelle de la symbolique judiciaire française en incarnant l’ensemble des ambitions réelles tout en conciliant les contradictions que son usage implique. Le Palais de Justice est à la fois un espace public accueillant, transparent, protecteur où se rendront une ou deux fois tout au plus la majorité des citoyens. Il est dans le même temps le lieu de travail quotidien et nécessairement qualitatif de centaines d’utilisateurs.

Le bâtiment que nous avons imaginé se situe à l’intersection de la machine – un mécanisme efficace, intelligent et sûr – et de la fleur – un organisme vivant, sensible, flexible, éphémère.

Insertion urbaine et paysagère : un nouveau jalon pour la ceinture verte

Le Palais de Justice s’inscrit dans la grande histoire de la ceinture de Lille en développant sa propre topographie : un socle paysager venant se fondre aux merlons existants, se soulevant et se découpant depuis la rue pour accueillir les salles d’audience et la salle des pas perdus. Ce socle est entièrement végétalisé, assurant une très forte continuité des prairies de part et d’autre de la rue des Bateliers et un renfort certain de la biodiversité locale.

Intégration dans le projet urbain d’ensemble : un bâtiment bas et compact

Pour se fondre dans le grand paysage du corridor écologique, le gabarit du projet reste volontairement en deçà de l’enveloppe bâtie maximale. L’impact au sol est réduit dans le souci double de préserver un parvis aux dimensions généreuses et de maîtriser les distances à parcourir à l’intérieur du Palais de Justice. La compacité bénéficie ainsi autant à l’insertion du bâtiment dans le paysage de lisière de ville qu’à l’efficience opérationnelle de l’édifice.

Orientations architecturales et matérialité s’inscrire dans l’espace-temps

Toute addition architecturale à la ville de Lille doit s’adresser au passé, au présent et au futur, en particulier sur le site des anciennes fortifications. L’emplacement du nouveau Palais de Justice est emblématique dans ce paysage urbain de Lille : verdoyant, parcouru par les autoroutes, futurs grands boulevards, riche d’activités de plein air et souvenirs géométriques de Vauban. Le bâtiment s’inspire de cette condition : un objet coloré aux facettes multiples, capable de répondre aux différents signes et éléments, passés et contemporains.

État du projet

— Études 2018 – 2019

— Chantier 2020 – 2023

— Livraison 2023

Maîtrise d’ouvrage

— APIJ

Surfaces

— 25 000 m² SDP

Coût

— 100 M€

Co-Traitant(s)

— WSP, BMF, Quadrim, OMA, VS-A

Chef(s) de projet

— Marcin Wieczorek

Perspectives

— Rendus Artfactory Lab

— Diagrams OMA

Mission

— Mission complète