Revers’o

Concours pour la réhabilitation d’un immeuble de bureaux de l’Inspection Académique
Catégories : Bureaux, Logements

Élément remarquable de son îlot, l’ancien immeuble de l’Inspection Académique est en retrait par rapport à l’alignement des parcelles adjacentes, composées d’habitations individuelles aux proportions moindres. La réhabilitation vise à une intégration plus douce de cette pièce majeure du quartier. Reconstituer un front bâti homogène permet une lecture moins abrupte du pied d’immeuble et minimise ainsi l’écart des échelles. La requalification indispensable du niveau sur rue passe par la reconstitution d’un front bâti qui entrera en dialogue avec les bâtiments voisins, en R+1 sur la rue Claude Bernard et en R+3 sur la rue Malus. Sur ce premier socle, inscrit dans le gabarit du PLU, un second volume s’élève en R+4 pour rattraper le faitage de l’habitation voisine. Le recul et le jeu de volumes associés hiérarchisent les échelles et diminuent l’impression d’un volume indépendant tel qu’il était traité auparavant. L’orientation privilégiée se fait sur la rue.

Entre chaque bloc, un travail est réalisé dans le but de fragmenter l’échelle imposante qui existait et dont il devenait nécessaire de perturber la lecture pour recontextualiser le bâtiment dans son environnement et lui redonner une échelle humaine. La transformation du bâtiment s’appuie sur des principes simples :

— Le découpage volumétrique par un jeu de superposition de strates.

— Une identification rationnelle des éléments de programme par un traitement architectural différencié.

— Une homogénéité du traitement colorimétrique de l’ensemble.

— Un jeu répétitif sur le pli au niveau des éléments vitrés.

Jusqu’au R+3, le bâtiment pourra abriter des programmes de bureaux ou d’activités. Ce type d’occupation permettra de rendre plus vivantes et animées des rues plutôt calmes. Qu’il s’agisse de cabinets médicaux, de plateaux dédiés au coworking, de cabinets d’assurance ou d’établissements ERP, l’objectif est bien d’apporter un cadre propice au développement d’entités autonomes, ouvertes sur le domaine public.

Au rez-de-chaussée comme aux étages, les espaces sont pensés pour s’adapter à différentes configurations d’aménagement, dans les cas de preneurs multiples ou d’un preneur unique. Quelle que soit leur destination, locative ou sociale, les logements offrent des qualités et un niveau de confort similaires : vues, orientations, qualités spatiales intérieures ou extérieures.

La trame structurelle étendue à l’ensemble du bâtiment offre des surfaces confortables à tous les logements. Ils profitent également de larges baies vitrées, pour un bel apport de lumière naturelle. Certains séjours sont prolongés par des loggias, des balcons ou des terrasses, autant de façons possibles d’habiter les espaces extérieurs. Aucun logement n’est mono-orienté Nord.

Maîtrise d’ouvrage

— Département du Nord

Surfaces

— 5902m²

— Bureaux 2428m²

— 23 logements sociaux 1406m²

— 33 logements acc 2068m²

Chef(s) de projet

— Marcin Wieczorek

— Gary Masaero

Mission

— Mission complète