M.A.J.T. Atrium

Construction d’un foyer de jeunes travailleurs et d’une résidence pour jeunes en mobilité géographique
Catégories : Logements

Un véritable « foyer », tel a été le principe à l’œuvre dans la conception de la nouvelle Maison d’Accueil des Jeunes Travailleurs, située dans le quartier de Lille Sud, en lisière d’un vaste projet urbain composé en grande partie de programmes d’équipements.

Le bâtiment BBC + comporte deux programmes principaux : une MAJT (Maison d’Accueil des Jeunes travailleurs) et la RJAM (Résidence de Jeunes Actifs en Mobilité), soit 265 unités de vie en tout. Ces deux programmes sont répartis sur trois bâtiments polymorphes – le galet, le ruban, l’osselet – reliés entre eux.

Un bâtiment pensé pour ses habitants

La conception du lieu s’est faite dans une écoute et une attention particulière à ses usagers : la précarité des situations et le caractère souvent chaotique des parcours appelaient une architecture protectrice et rassurante.
La MAJT se présente ainsi, dans sa morphologie générale, comme un projet centripète où les bâtiments, retournés sur eux-mêmes, se déploient autour de deux patios qu’ils dessinent et protègent tout à la fois. Le traitement des façades vient alors conforter l’effet recherché : en pénétrant dans le bâtiment, on passe ainsi d’une écorce blanche, géométrique et métallique à un espace doux et courbe, dessiné par des façades en bois.

Protéger sans enfermer

Conçue comme un îlot au cœur duquel se déploie un espace intime et protégé, la MAJT n’est pas pour autant coupée du site environnant ; des creux verticaux laissent en effet pénétrer le regard – notamment depuis la rue Abélard – créant ainsi une ouverture et un dialogue entre l’espace intérieur et la rue. Le bâti protège et crée de l’intime sans pour autant isoler ni cacher.

Une enveloppe lumineuse

La façade d’entrée, comme toutes les autres façades extérieures, est en bardage acier micro nervuré et laqué blanc : cette peau est lumineuse, légère et accroche les jeux d’ombre et de lumière. Les menuiseries sont masquées par le bardage qui semble ainsi découpé par les longues baies des studios, qui favorisent une pénétration de la lumière naturelle et un prolongement des vues qui participent à la qualité de l’habitat.

Un cœur chaleureux

Cette scénographie des lumières et des vues, véritable parti-pris du projet, se retrouve dans le traitement des façades intérieures de l’îlot : le choix d’un bois en mélèze lasuré assure le caractère chaleureux et atemporel du lieu – évoquant les vieux buffets de nos grands-parents – et renvoie à l’ondulation des volumes du bâtiment. Des lames en inox verticales viennent cependant ponctuer la peau en bois et former des éléments graphiques et abstraits qui détournent et modernisent l’ambiance créée. Le jeu de réflexion du soleil sur l’inox venant colorer le bois donne alors aux façades un aspect cinétique et chatoyant où la lumière devient un élément architectural à part entière.

État du projet

— Conception : 2009

— PC déposé : mars 2010

— Début des travaux : juillet 2010

— Durée du chantier : 17 mois

— Livré : janvier 2012

 

Maîtrise d’ouvrage

— Groupe Habitat du Nord

Lieu

— Lille (59)

Surfaces

— SHON 7 741 m²

— SHAB 5 490 m²

— Surface plancher : 7 134 m²

— Superficie du terrain : 9 294 m²

Coût

— 13 M€

Co-Traitant(s)

— Entreprise de construction mandataire

— NORPAC

— BET HQE Diagobat

— VRD Strate

— BET Fluides Projex

Chef(s) de projet

— Pascal Masson

— Joanna Wieczorek

Mission

— Complète

Caractéristiques

— BBC+

Crédits

— Photographies : Marcin Wieczorek