Le Carré Saint Jean

Construction de 229 logements pour étudiants et jeunes actifs
Catégories : Logements

Le Carré Saint-Jean regroupe deux résidences indépendantes, dont la composition rigoureuse et sobre des façades est enrichie de miroirs animant les surfaces de jeux de lumière et de reflets. L’ensemble des constructions existantes sur la parcelle ont été démolies, à l’exception de la façade rue Saint-Jean, intégrée à la composition architecturale.

La ville aux 1000 cheminées

Le traitement architectural des deux bâtiments – une Résidence Étudiante et une Résidence de Jeunes Travailleurs – s’appuie sur un volume qui forme une façade-signal sur la rue : une colonne en miroir s’élevant au centre du bâtiment plus bas, s’accordant en échelle avec les bâtiments voisins. Ces empreintes de cheminées sont un rappel à l’histoire industrielle de la ville.

La façade de la résidence étudiante donnant sur la rue Jean Moulin est couverte d’inox poli miroir ; elle se révèle en reflétant l’animation de la rue et des bâtiments qui lui font face. Sa composition instaure un dialogue avec les bâtiments voisins et travaille à l’insertion du bâti dans son environnement. La forme de la cheminée, visible dans la perspective depuis la rue du Havre crée un symbole fort et un point de repère dans le quartier.

La façade sur la rue Saint-Jean de la Résidence des jeunes travailleurs, en R+1, est abritée par le mur et la façade de la maison réhabilités. Seul le corps du bâtiment formant la pointe dépasse en forme d’une « cheminée », traitée en inox poli miroir. Les façades anciennes conservées forment une clôture sur la rue Saint Jean. Elles sont renforcées et le mur est perforé pour amener davantage de lumière et permettre d’accéder au bâtiment.

Rigueur et détails

La composition des façades est très rigoureuse : les portes fenêtres équipées de garde-corps en verre et de jalousies s’alignent verticalement et sont reliées par des lisses horizontales au niveau de l’appui. Le détail épuré de la façade est souligné par les débords de bardage métallique qui cachent les montants des menuiseries, en laissant apparaître uniquement le vitrage. Le jeu de matériaux utilisés est également très discret dans son esthétique : les bâtiments sont semblables aux morceaux d’un ruban blanc dont les parties tranchées révèlent leur intérieur en miroir.

État du projet

— Livraison : juillet 2015

— Durée : 22 mois

— Démarrage : janvier 2013

— PC déposé : décembre 2011

Maîtrise d’ouvrage

— VINCI Immobilier

Lieu

— Roubaix (59)

Surfaces

— SHON : 5874 m²

— SHAB bât A : 3 003 m²

— SHAB bât B : 1 805 m²

— SHAB : 4 808 m²

Coût

— 6,9 M€

Chef(s) de projet

— Joanna Wieczorek

— Armelie Meunier

Mission

— Complète

Caractéristiques

— BBC

Crédits

— Photographies : Maxime Delvaux et Clément Bisiaux