Archipel habité

Concours pour la définition d’un projet urbain, architectural et paysager à Mérignac.
Catégories : Urbanisme

Tel un archipel habité, le projet propose une diversité de typologies et de morphologies mises en cohérence par une identité végétale forte, une dynamique de parc en prolongement du Parc du Château.

L’enjeu essentiel du projet urbain est de donner une place et des usages dédiés, nombreux et variés, aux modes de vie des mérignacais qui le pratiqueront : à l’échelle publique de la ville, celle des services et des commerces, à l’échelle collective de l’îlot, celle des espaces privés partagés, et à l’échelle de l’individu, celle du logement.

L’archipel habité est un quartier contemporain. C’est un véritable laboratoire urbain qui amorce la transformation de grands lieux mono-fonctionnels et leur lot de parkings stérilisateurs de sol à une nouvelle manière de vivre le commerce. Introduisant une certaine idée de l’innovation par la superposition des programmes de surfaces commerciales, du stationnement, du logement mêlé à une nature urbaine forte et identitaire en favorisant une forme d’exemplarité environnementale et en promouvant le bien-être.

L’archipel propose une agrégation positive de formes urbaines différentes qui s’adaptent aux situations rencontrées en faisant varier les modes d’habiter : de la vie collective à l’individuelle, du logement avec patio sur les toits du centre commercial au duplex évolutif en rez-de-jardin… dans un tout paysage.

Maîtrise d’ouvrage

— Immobilière Castorama + SPL La Fabrique de Bordeaux Métropole

Coût

— Programme : 3 ha (29 736m²)

— 22 000m² SDP logements

— 1080m² SDP bureaux

— 10 000m² SDP commerces

Co-Traitant(s)

— Isabelle Menu & Luc Saison : architectes urbanistes

— TN+ : études paysagères

— CLIPPERTON

— CETAB avec le groupement opérateur BNP Paribas + Domofrance + Vinci construction

Chef(s) de projet

— Julie Bubrovszky

— Charlotte Lejeune

Perspectives

— KeurK